Le King et le Kong : la certification CESEO

Les référenceurs et autres consultants SEO le savent surement, la CESEO est une certification ayant pour but d’approuver certaines compétences dans le domaine. En France, les diplômes, certifications et autres papiers à la con ont beaucoup de valeur lors des entretiens d’embauche. C’est un véritable plus à faire valoir lorsque vous devez trouver un nouvel emploi ou un stage. Il existe d’autres certifications liées à Google notamment la GAIC (Analytics) ou les certifications Adwords.

La CESEO : quoi, où, comment ?

La CESEO est une Certification d’Expert en Référencement (SEO in english please). Elle est organisée par l’association SEOCamp qui organise également des dizaines et des dizaines de rendez-vous autour du référencement et du webmarketing, un peu partout en France. C’est d’ailleurs à Nantes que s’est déroulé le dernier SEOCamp avec des conférences plus ou moins intéressantes suivant les sujets abordés.

La CESEO se déplace et peut-être passée dans les grandes villes de France. Attention, les places sont limitées et il faut s’y prendre à l’avance. N’hésitez pas non plus à faire le déplacement jusqu’à Paris ou dans d’autres villes de France car il est rare qu’elle revienne régulièrement dans une même ville (la votre).

Lors de la CESEO vous allez devoir réussir deux épreuves : un QCM d’environ 120 questions et un audit de site web. Chaque épreuve se déroule sur 1h (c’est court !!!). Le QCM est très vaste à mon plus grand regret : on n’aborde des thématiques comme la e-réputation, analytics, les langages de développement web, des questions sur les réseaux sociaux, un peu de SEO tout de même … Bref ce ne sont pas vraiment des questions 100% référencement. Étrange tout de même pour une certification SEO. L’Audit est plus classique (quoi que) et vous aurez une heure pour faire ressortir les éléments bloquants voir pénalisants. C’est très court 1h pour analyser et rédiger un rapport complet. Ce rapport ne sera d’ailleurs jamais complet sauf si vous allez aussi vite dans l’analyse qu’Eminem à rapper. Il faut donc prioriser vos tâches tout en n’omettant pas d’éléments importants.


Eminem : 100 mots en 16 secondes ! -

Une fois validée vous êtes le King (ou le Kong à vous de voir)

Faire partie des 71 personnes expertes en SEO ça fait rêver mais détrompez-vous vous ne serez pas un King du SEO pour autant. Ce n’est pas parce que vous savez faire un Audit et répondre à 60% des questions du test que ça fait de vous un expert en référencement. Les cas clients que vous rencontrerez au fil du temps vous prouveront rapidement que cette certification n’est qu’un simple bout de papier. Au passage, on ne reçoit rien : pas de papier pour se la raconter donc…

C’est évident que ça fait classe et que ça remonte le moral de se dire qu’on est un PUTAIN d’Expert en SEO mais dites vous bien que la moitié des référenceurs de France n’ont jamais passé la certification. D’autres part, vous pouvez réussir l’Audit d’un site simple et vous foirez sur un client qui possède un site ultra complexe… Comment juger de la qualité d’un référenceur sur un simple site et surtout sur une analyse d’une heure ?

Bon restons positifs, la certification peut avoir un impact tout de même positif face à vos futurs employeurs, il faut quand même leur montrer que vous n’êtes pas un broc en la matière. C’est également un atout non négligeable pour vendre plus de prestations à vos clients et surtout pour les rassurer (eux ne savent pas forcément tout ce qui se cachent derrière).

king & kong : CESEO

- Ne devenez pas le Kong de la CESEO -

Alors on passe cette certification ou non ?

Si vous êtes jeune et que vous avez du temps, je vous conseille de la passer. Elle vous sera utile face à la concurrence (les autres jeunes). C’est aussi une méthode assez simple pour se situer et évaluer son niveau. Je vous invite tout de même à prendre du recule face à cette certification : ne prenez pas la grosse tête, restez les pieds sur terre et regardez le chemin qu’il vous reste à parcourir avant d’arriver au niveau des dinosaures du web.

J’ai encore rarement vu un jeune étudiant en SEO me sortir un article aussi béton armé qu’un billet rédigé par un Christian Méline ou un Aurélien Berrut (messieurs je ne dis pas que c’est vous les dinosaures du web, ne le prenez pas mal).

Mes conseils pour passer la certification CESEO

Préparez vous un minimum (le minimum ça je sais faire donc faites plus que moi). Prenez deux trois sites au hasard sur le web et réalisez quelques audits. Pensez aux éléments suivants :

  • On-site (robots.txt, sitemap, canonique, codage, hébergement, ancienneté, vitesse de chargement, pages indexées, pages réellement intéressantes, erreur 404…)
  • Contenu (architecture, quantité, qualité, positionnement, maillage interne, image, vidéo…)
  • Off-site (nombre de liens externes, de domaines référents, densité nofollow-dofollow, qualité des liens, provenance, ancres, pages de destination…)

N’oubliez pas non plus d’analyser quelques éléments qui ne concernent pas le SEO mais qui l’appuie : réseaux sociaux, ergonomie, marketing… Montrez que vous êtes expert et que vous ne faites pas une simple récitation de vos audits habituels.

Pour la partie QCM c’est une autre histoire. Un peu de lecture ne vous fera pas de mal : connaître les Guidelines de Google, le livre d’Oliver Andrieu, savoir sur le bout des doigts les dates et noms des mises à jour de l’algo de Google, s’y connaître en langage de développement web, connaître les outils d’e-réputation, les personnes célèbres dans le SEO, connaître les différents moteurs de recherche, … C’est super vaste vous allez être surpris !

Il ne me reste plus qu’à vous souhaitez bonne chance et n’hésitez pas à rajouter des éléments que j’aurai pu oublier pour les conseils car je ne me rappelle plus de toutes les questions que l’on retrouve lors de cet examen.

Ajouter un commentaire

3 Commentaires

  1. Il y a sur le site du CESEO un quizz qui permet de tester ces connaissances.

    >> http://ceseo.org/certification/preparer-lexamen/ (bas de page)

    Après Je ne sais pas si les questions sont toujours pertinentes vu l’évolution permanente des problématiques SEO et si elles correspondent à celles qui sont posées lors de l’examen.

    En tout cas en y passant 20 minutes à l’arrache sans préparation j’avais eu plus de 70 points (ou % je ne sais plus) et donc je crois bien que c’était bon pour moi … bon je sais que ce n’est qu’une partie de l’examen en question mais ça m’a fait plaisir quand même :)

  2. En fait les questions sur le quizz sont obselètes mais beaucoup plus pertinentes par rapport au titre de la certif : CESEO. Dans le vrai exemen on parle d’e-réputation, de date, de nom, de réseaux sociaux… trop vaste à mon gout.

    Mais félicitation pour ton score : en même temps ça ne m’étonne pas trop ;)

  3. Merci pour cet article Victor …
    Je compte passer cette certification prochainement.

Ajouter un commentaire

* Champs obligatoires.
Votre email ne sera pas publié.

Subscribe without commenting